La corne de vache et le microscope

La corne de vache et le microscope

février 18, 2019 18:30 UTC+1

Le Monte en l’Air 2 Rue de la Mare, 75020 Paris

LA CORNE DE VACHE ET LE MICROSCOPE – Le vin « nature », entre sciences, croyances et radicalités – Christelle PINEAU – Soirée d’inauguration: 18 février – 18h30 à la librairie le Le Monte en l’Air, 2 Rue de la Mare, 75020 Paris.

En quelques décennies s’est constitué un réseau de vignerons nature, marqué par la présence des femmes dans les vignes et les chais, élaborant de bout en bout leurs vins. Conjuguant les apports de la biodynamie et de la microbiologie, il propose un autre modèle de vitiviniculture : sans chimie, sans additifs et prônant un retour aux pratiques des anciens. Dans ce premier livre de sciences humaines consacré au vin nature, Christelle Pineau éclaire un phénomène qui compte de plus en plus d’adeptes et s’apparente à l’émergence d’une contre-culture dans l’agriculture.

Dans les années 1980, des vignerons en dissidence avec le modèle vitivinicole productiviste et l’utilisation de produits chimiques de synthèse ont changé leurs pratiques à la vigne et à la cave, pour devenir des vignerons nature.
Un réseau s’est peu à peu constitué pour éclore véritablement au début des années 2000, fondant son identité commune sur le respect des sols, privilégiant les actions de prévention et de moindre intervention dans le but de tendre vers une autonomie du végétal et des vins. Chaque étape nécessite un suivi et un investissement total de la part de ces vignerons-chercheurs qui peuvent avoir recours aux apports de la biodynamie (compost de bouse introduite dans des cornes de vaches par exemple) aussi bien que ceux de la microbiologie (observation des levures indigènes au
microscope).

Cette nouvelle paysannerie militante s’emploie à la rééducation du goût. Car ces vins exempts de tout artifice sont dits vivants, libres ou nus, et bousculent les codes de la dégustation conventionnelle. Instruments potentiels de la révolution des palais, formatés par l’œnologie moderne, ils ouvrent la voie vers des univers sensoriels inconnus ou oubliés. Phénomène de société éphémère pour les uns, point de départ vers une redéfinition des façons de faire et de
boire le vin pour les autres, les vins nature s’invitent dans les débats de santé publique et d’environnement. Entre attraction et répulsion, ils provoquent des réactions contrastées, rarement neutres ou pondérées. Partie à la rencontre de ces vignerons, l’auteure a cherché à comprendre les motivations profondes de leurs choix radicaux et exigeants les conduisant à élaborer des vins si singuliers et pluriels. De ce travail de terrain réalisé dans les vignobles de France où se concentrent majoritairement ces professionnels (Anjou, Ardèche, Beaujolais, Jura, Minervois, etc.), Christelle Pineau constitue un tableau dynamique et évolutif, tout en reliefs, de ce réseau hors normes qui en appelle au réveil des sens.

Christelle Pineau est docteure en anthropologie sociale et ethnologie, chercheure associée à l’Institut interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain, de l’EHESS Paris. Ses travaux portent en particulier sur le domaine du vin, et croisent les études de genres.

Augustin Berque (Préface)
Editeur : La découverte
Date de parution : 14/02/2019
Format : 13cm x 22cm
Illustrations couleur
Nombre de pages : 248
Format : 13,60 x 22,00 x 2,00 cm

Ajouter un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires. Votre Email ne sera pas publiée *