loading-icon

Espagne

Bien voyager, bien boire et bien manger en Espagne.!

Bars Restaurants Caves

Y Viva España! Vibrante, intense et contrastée, l’Espagne est une terre d’une incroyable diversité, qui donne envie de la découvrir toute entière. Et on se laisse vite charmer par son doux climat, ses journées baignées de lumière, sa surprenante nature, sa riche culture, son rythme si particulier… et par cette touche d’originalité qui n’appartient qu’à elle. Prêts à visiter un pays de caractère ? ¡Vamos!

Un pays, de multiples échappées

L’Espagne est une terre de contrastes : on y trouve des forêts exubérantes comme des déserts, des espaces montagneux comme des kilomètres de littoral, des grandes villes animées comme des petits villages tranquilles… et l’empreinte de toutes les civilisations qui y ont élu domicile à des degrés divers (Ibères, Celtes, Phéniciens, Grecs, Carthaginois, Romains, Wisigoths, Maures…). Ce n’est pas un hasard si nombres de scènes et de lieux mythiques de la série Game of Thrones ont été tournées en Espagne, pour incarner la multitude de paysages et de cultures propres à la série et aux romans éponymes.

Chacune de ses 17 régions (appelées communautés autonomes) est à elle seule un univers à part entière et chacune a sa propre identité. Autant de possibilités de voyages donc ! 

Commençons par la côte Atlantique, appelée aussi « Espagne verte ». Parce qu’ici, le climat est plus pluvieux qu’ailleurs : preuve en sont les collines luxuriantes et les paysages sauvages et tourmentés, qui tranchent avec le bleu profond de la mer. 

Galice :

On se laisse vite happer par le mystère de la Galice, alimenté par ses villages médiévaux, ses sanctuaires remplis de légendes et sa ville phare : Saint-Jacques de Compostelle, étape finale des pèlerins du chemin de Saint-Jacques.

Principauté des Asturies :

Dans les Asturies, on s’arrête volontiers à Gijón la maritime et Oviedo la royale, et on reste sans voix dans le parc des Pics d’Europe, une chaîne de montagnes au relief déchiqueté (un paradis pour randonneurs et grimpeurs, avis aux amateurs) hébergeant les lacs glaciaires de Covadonga

Cantabrie :

En Cantabrie, on ne passe pas à côté des plages, des peintures rupestres d’Altamira et de Santander avec sa baie, son palais de la Magdalena, son quartier de pêcheurs et sa cathédrale. 

Pays Basque :

Musée Guggenheim, Bilbao, Pays Basque, Espagne
Musée Guggenheim, Bilbao, Pays Basque, Espagne

Enfin, on explore avec plaisir le Pays Basque (Euskadi en basque) entre montagne et mer : ses plages sauvages ; Bilbao, ancienne ville industrielle aujourd’hui d’avant-garde ; San Sebastian, sa baie circulaire de la Concha et ses bâtiments Belle Époque, mais aussi Vitoria-Gasteiz, dans les terres, avec son quartier médiéval en forme d'amande et son ambiance tranquille.

Communauté forale de Navarre :

Enfonçons-nous maintenant plus à l’intérieur du pays pour en découvrir autre une facette. Au pied des Pyrénées, en Navarre, vous serez séduits par Pampelune, sa cathédrale et ses fortifications du 16e siècle, par les Bardenas Reales, une zone semi-désertique époustouflante, ou par le Palacio real d’Olite, superbe château médiéval et cour des rois de Navarre.

La Rioja :
Faites aussi une petite incursion à La Rioja, éminemment connue pour ses vins et ses activités outdoor, dont la capitale médiévale Logroño mérite vraiment le détour.

Castille-et-Léon :

Et nous voilà dans l’immense Castille-Léon, magnifique terrain de découvertes. Arrêtez-vous à Burgos pour admirer sa cathédrale et visiter le site paléontologique d’Atapuerca à 20 km de là. Faites un tour au cœur du patrimoine Renaissance de Valladolid (où se tint en 1550 la controverse concernant les relations entre colonisateurs espagnols et amérindiens). Dans Salamanque, ville universitaire vivante, poussez les portes des églises romanes et des maisons aux façades plateresques (un style architectural de transition entre l'art gothique et la Renaissance espagnole). Allez aussi à Avilà pour admirer son incroyable muraille médiévale de 2,5 km et à Ségovie, pour son tout aussi incroyable aqueduc romain, son Alcázar (citadelle) et ses palais.

Estrémadure :

Sortez des sentiers battus en Estrémadure ! Cáceres possède un centre historique médiéval et Renaissance parmi les mieux conservés au monde. Ne manquez pas les vestiges du prestigieux passé de la cité romaine de Mérida (théâtre, amphithéâtre, aqueduc…). Ni ceux de Badajoz, fondée en 875 par le prince Ibn Marwân, notamment son Alcazaba (palais fortifié) - ville qui, au passage, fut le triste lieu d’une exécution de milliers de personnes en 1936, au moment de la guerre civile d’Espagne, qui opposa pendant 3 ans républicains et nationalistes, fit plus d’1 million de morts et aboutit à l’installation du régime dictatorial du général Franco jusqu’en 1975.

Castille-La Manche :

En Castille-La Manche, suivez les pas et les mésaventures de Don Quichotte, héros du roman de Cervantès, notamment les magnifiques moulins à vent vers Consuegra. Perdez-vous dans les rues de Tolède pour découvrir sa cathédrale, sa mosquée et ses synagogues, témoins de la coexistence de ces religions pendant des siècles. À Cuenca, vous serez surpris par les maisons qui semblent suspendues dans le vide. Et dans le parc national de Las Tablas de Daimiel, vous observerez de nombreux oiseaux sur les petites îles de cette zone humide au romantisme fou. 

Aragon :

Dans la partie pyrénéenne de l’Aragon, les amateurs de ski trouveront de chouettes stations (Candanchú, Formiga) et ceux de nature seront émerveillés par les cirques, vallées et gorges du parc national d'Ordesa et Monte Perdido. C’est aussi en Aragon que l’art mudéjar est le mieux représenté. À Teruel notamment (ses tours mêlant briques et azulejos sont splendides) mais aussi à Saragosse avec son palais de l'Aljafería. Il y a aussi plein d'autres choses à voir dans cette ville fort agréable, dont sa très baroque basilique del Pilar.

Communauté de Madrid :

Madrid, Communauté de Madrid, Espagne
Madrid, Communauté de Madrid, Espagne

Terminons cette partie par la région de Madrid, au centre du pays et de la Meseta (haut plateau occupant la plus grande partie de l’Espagne), qui héberge la capitale ! Authentique, joyeuse, ouverte, il y fait bon vivre et se promener grâce notamment à son ambiance stimulante mais aussi ses musées, son palais royal, sa Plaza Mayor… et sa Puerta del Sol, grande place piétonne et haut lieu de manifestations, parmi lesquelles la rébellion contre l’occupation napoléonienne en 1808, immortalisée par le tableau Dos de Mayo de Goya et les protestations contre les restrictions économiques et les politiques antisociales du mouvement des Indignés en 2011. À 45 km de la capitale, poussez jusqu’à l’imposant monastère-palais de l'Escurial, construit à la fin du 16e siècle par Philippe II.

Catalogne :

Sagrada Familia, Barcelone, Catalogne, Espagne
Sagrada Familia, Barcelone, Catalogne, Espagne

Reprenons la côte, à l’est cette fois, côté Méditerranée, avec cette star qu’est la Catalogne. Si attractive avec ses belles plages (Costa Dorada, Costa Brava), ses jolies villes côtières (Tossa de Mar, Sitges…), ses monastères (Poblet…), ses églises romanes (vers Lérida), ses parcs naturels, ses vestiges romains (Tarragone)… Et bien sûr Barcelone, sa capitale bouillonnante et so trendy, son quartier gothique et toutes les œuvres du génial architecte local Antoni Gaudí (la spectaculaire basilique inachevée de la Sagrada Familia, le parc Güell si coloré, les Casas Milà et Battló).

Communauté Valencienne :

Dans la région de Valence, on aime le littoral de 120 km avec ses plages, ses petites criques et villes côtières (Peñíscola, Benicarló…), et la ville de Valence, toute en contraste entre bâtiments historiques et constructions futuristes. Mais aussi la Costa Blanca, au paysage tellement méditerranéen et Alicante, jolie ville portuaire au pied du château perché de Santa Bárbara.

Région de Murcie :

Entre littoral (Costa Cálida), plaine agricole et montagnes, la petite Murcie offre de belles surprises. On adore la baie de la Mar Menor, la vieille ville de Murcie fondée en 831 par l’émir de Cordoue, le théâtre antique de Carthagène, le désert d’Abanilla, le château de Caravaca de la Cruz

Andalousie :

Alhambra, Genade, Andalousie, Espagne
Alhambra, Genade, Andalousie, Espagne

Terminons avec l’autre star de l’Espagne : l’Andalousie. Bordée par l’Atlantique et la Méditerranée, au carrefour des civilisations, elle fait rêver par ses merveilles architecturales. Il faut dire que pendant plus de 700 ans (de 711 à 1492), cette région a été sous l’influence de diverses dynasties arabes et berbères (omeyyade, almohade…), brassant ainsi des populations aux origines et religions diverses et offrant à l’Andalousie un patrimoine incroyable mais aussi son nom (al-Andalûs) ! Avant que les Rois Catholiques Isabelle de Castille et Ferdinand d’Aragon s'emparent de Grenade, étape finale de la Reconquista (longue période de reconquête religieuse du territoire) et début de l’impitoyable Inquisition qui s'ensuivit. À Grenade justement, arpentez le palais de l’Alhambra, les jardins du Generalife et le quartier de l'Albaicin ; à Cordoue, visitez le centre historique et l’immense mosquée-cathédrale avec sa forêt d’arcades blanches et rouges. À Séville, appréciez le romantisme des ruelles étroites, de la cathédrale avec sa célèbre Giralda (ancien minaret) et de l’Alcázar, merveille de l’architecture mudéjar. Il y a aussi la belle (de) Cadix (fondée par les Phéniciens), la spectaculaire Ronda (construite sur une faille haute de 700 m), la baroque Jerez de la Frontera, les très Renaissance Baeza et Úbeda, et Malaga et son alcazaba construite sur un amphithéâtre romain (celle d’Alméria vaut aussi le détour).

Îles Baléares :

Plage, Baléares, Espagne
Plage, Baléares, Espagne

S’ajoutent à toutes ces merveilles les 2 régions insulaires du pays. Les Baléares côté Méditerranée (5 îles dont 4 habitées) sont réputées pour leurs plages, leur littoral pittoresque, leurs charmants villages et leurs lieux festifs (suivez mon regard jusqu’à Ibiza). Palma, leur capitale, possède une cathédrale gothique de toute beauté et un très beau palais royal mauresque, l’Almudaina. Les Canaries côté Atlantique (8 îles), au large du Sahara occidental, sont connues pour leurs plages et leurs paysages façonnés par l’activité volcanique, où chaque île est presque un monde en soi. N’oublions pas non plus les deux villes autonomes de Ceuta et Mellila, sur la côte nord du Maroc (un autre voyage ?).

 

Une terre d’art, de culture et de traditions

Ce qu’on retient en premier lieu de l’Espagne, ce sont ses incroyables fêtes et célébrations qui rythment le calendrier et animent les rues du pays tout au long de l’année. Par exemple l’impressionnante semaine sainte avec ses processions et parades, les férias et leurs célèbres courses de taureaux, les fêtes des Saints Patrons locaux, les carnavals… Où que vous alliez, il se passera toujours quelque chose.

Toute la force et l’originalité de l’Espagne tient aussi à ses traditions folkloriques, bien vivaces et bien préservées. Vous ne manquerez donc pas, entre autres, d’applaudir très fort les matchs de pelote au Pays Basque, jeu qui consiste à envoyer une balle (la pelote donc) sur un mur avec une raquette ou un panier allongé fixé à la main. Vous vous laisserez envahir par tous ces sentiments profonds que feront naître en vous les chanteurs, danseurs et guitaristes de flamenco en Andalousie (de grands moments d’émotion en perspective). Et si cela ne vous rebute pas, vous prendrez un ticket dans les nombreuses arènes du pays pour assister à une corrida, une tradition qui remonte au 13e siècle. Sinon, tentez plutôt les “recortes”, des courses spectaculaires et acrobatiques, sans picador ni mise à mort, au cours desquelles les toreros esquivent de jeunes taureaux par des sauts, des écarts ou des “recortes”, sorte de cambrure ultime face aux cornes de la bête. 

Parc Güell, Barcelona, Catalogne, Espagne
Parc Güell, Barcelona, Catalogne, Espagne

L’Espagne, ce sont aussi des figures majeures de l’art, notamment de la peinture : celles du Siècle d’Or (fort rayonnement culturel de l’Espagne en Europe de la fin du 15e à la fin du 17e), tels que Vélasquez, Zurbarán, Murillo ou El Greco ; mais aussi Goya à la fin du 18e ou au 20e, Picasso, Miró, Dalí… Leurs œuvres sont visibles un peu partout dans le monde, en premier lieu en Espagne, notamment à l’excellent Musée du Prado à Madrid (qui abrite la collection de peinture espagnole la plus complète du 11e au 17e siècle, notamment Les Ménines de Velázquez) mais aussi au Musée national Centro de arte Reina Sofía, dont le fond va de la fin du 19e à aujourd’hui, où vous pourrez admirer le Guernica de 8 m de large de Picasso. Picasso, auquel sont consacrés 2 musées : un à Barcelone et un à Málaga, sa ville de naissance (Andalousie). Málaga dans laquelle vous pouvez aussi voir une antenne du Centre Pompidou.

On vous conseille aussi vivement le Musée national Thyssen-Bornemisza à Madrid, où vous pourrez apprécier les principales périodes et écoles picturales de l'art occidental du 12e au 20e siècle à travers des œuvres de Caravage, Dürer, Holbein, Rubens, Degas, Manet, Grosz, Beckmann, Hopper, Bacon…

Sans oublier le Musée Guggenheim à Bilbao, à l’allure incroyable, paré de plaques de titane : un écrin parfait pour les chefs-d'œuvre d’art moderne et contemporain qu’il renferme (notamment de Koons, Serra, Bourgeois, Rauschenberg, Rothko…).

Il y a aussi le Théâtre-musée Dalí à Figueras ; le Musée du Greco à Tolède : le Musée Sorolla, peintre de la lumière, hébergé dans sa maison à Madrid ; la Fondation Joan Miro sur la colline de Montjuïc à Barcelone, le Musée Goya à Saragosse ; le Musée des Beaux-arts à Séville ; le Musée séfarade à Tolède, dans une ancienne synagogue ; le Musée archéologique national à Madrid, le Musée d’Art de Catalogne à Barcelone, la Cité des arts et des sciences à Valence, le Musée des Arts et Coutumes Populaires à Séville, le Palais de la Musique à Barcelone…

Pour finir de goûter à cette culture espagnole si spécifique, regardez un film du surréaliste Luis Buñuel (Le Chien Andalou…) ; du génial et déjanté Pedro Almodóvar (Talons aiguilles, Attache-moi, Volver…), représentant le plus connu de la Movida (mouvement culturel du début des années 80, pendant la période de transition démocratique après la mort de Franco) et du jeune Rodrigo Sorogoyen (El Reino, As Bestas…), cinéaste incontournable du cinéma espagnol d’aujourd’hui.

 

Mille et une recettes pour bien manger

Généreuse et copieuse, à base d’huile d’olive, de légumes et de produits de saison, la cuisine espagnole est tout simplement saine et savoureuse.

Tomate, poivron, courgette, pomme de terre, pois chiche, riz, épices, amande, vanille, agrumes… : on trouve dans ses ingrédients et la façon de préparer les plats l’influence des occupations dont l’Espagne a fait l’objet mais aussi des produits de son immense empire colonial qui se sont ensuite répandus dans le reste de l’Europe (rappelons que pendant près de deux siècles et par le traité de Tordesillas de 1494, le Nouveau monde connu fut partagé entre les Espagnols et les Portugais). 

La cuisine espagnole est très variée, tout comme les lieux dans laquelle on peut la déguster : tasca (bistrot où on grignote au comptoir), tabernas (tavernes), méson (sorte de cantine proposant une cuisine typique et bon marché), marisquería (resto de poissons et fruits de mer), restaurante (le classique, où on s’assoit pour manger). Sans oublier l’incontournable bar de tapas, qui, comme son nom l’indique, est spécialisé dans les tapas (appelés pintxos au Pays Basque), ces sortes d’amuse-gueule froids ou chauds servis sur du pain grillé ou en cassolette en terre qui accompagnent l’apéro…

Selon l’appétit (ou pour le plaisir de goûter à tout), on peut choisir una tapa (une petite portion – d’où le nom de tapas), una ración (une assiette entière) ou una media ración (une demi-assiette).

Les magnifiques anchois à Maku.
Les magnifiques anchois à Maku.

 

Tout le monde ou presque connaît la paella (riz rond safrané cuit au feu de bois avec du poulet, du porc, des langoustines, des petits pois et des épices, originaire de Valence), le gazpacho (soupe froide andalouse mixant tomates, concombres, poivrons, ail et pain dur) et la tortilla (une épaisse omelette froide ou chaude, le plus souvent aux pommes de terre).

Attardons-nous sur des plats des quatre coins du pays, moins connus mais tout aussi délicieux. 

Par exemple le salmorejo andalous, plus épais que le gaspacho, servi avec des morceaux de jambon affiné ; l’escalivada catalane, une salade de légumes (poivrons, aubergines, oignons…) cuits à la braise ou au four et assaisonnés avec de l’huile ; le pisto, une sorte de ratatouille (aubergines, courgettes, tomates…) parfois dégusté avec des œufs au plat ; les savoureuses calçotadas, une variété d’oignon doux allongé préparé à la braise que l’on trempe dans une sauce, les pimientos rellenos (poivrons farcis à la viande, au poisson, aux fruits de mer ou au riz). 

Outre la paella, la cuisine espagnole compte bien d’autres plats à base de riz : arroz a banda (au poisson), arroz con costra (en croûte gratiné au four), arroz empedrado (haricots secs, morue, ail)…

Il y a aussi le cocido, une sorte de ragoût de pois chiches ou haricots secs, viande, chorizo et légumes dont il existe plein de variantes et de noms (andalus, madrileño, lebañego en Cantabrie, maragato dans la province de Léon…). Sans oublier tous les plats cuisinés à partir de produits de la mer (l’Espagne a quand même près de 8 000 km de côtes !) tels que les espetos, des brochettes de sardines entières grillées à la braise, le pulpo a la gallega (du poulpe bouilli, assaisonné avec du paprika doux, un filet d’huile d’olive et servi avec des pommes de terre - un vrai régal !), les anchois de Cantabrie, les moules de Galice

Et bien sûr tous ces délicieux petits trucs incontournables et bien espagnols dont on raffole à l’apéritif et que l’on partage volontiers : les olives, le jambon ibérique, le chorizo et le fromage manchego !

Côté douceurs, le choix est large : churros (bâtons de pâte à crêpe frits) et buñuelos (beignets) à tremper au goûter dans la tasse de chocolat chaud bien épais et dense en arôme tel qu’il se boit en Espagne ; torrijas (pain perdu à la cannelle), leche frita (carrés de pâte frits puis saupoudrés de sucre), natillas (crème anglaise épaisse à la cannelle ou au citron), arroz con leche (riz au lait)...

Pour faire glisser tout cela, vous pourrez prendre une horchata (boisson à base d’orge) ou un granita (glace pilée centrifugée avec du jus de citron, d’orange ou du café), désaltérants et pas chers. Ou un café con leche (café au lait), ou encore une caña, la bière pression de comptoir typiquement espagnole, avec beaucoup de mousse et servie dans un petit verre, givré de préférence. Ou encore un très rafraîchissant tinto de verano, un cocktail à base de vin rouge, de limonade espagnole et de tranches de citron ou d’orange.

La cuisine espagnole n’est pas que traditionnelle, elle est aussi créative. Il y a en Espagne des chefs de haute volée, qui combinent originalité, innovation et produits frais, parmi lesquels le légendaire et avant-gardiste Ferran Adrià, considéré comme l'un des chefs les plus influents du 21e siècle et pionnier de la cuisine moléculaire (certains disent déstructurée), Martín Berasategui, fondateur de la nouvelle cuisine basque, mais aussi les frères Roca, Carme Ruscalla et dans les jeunes générations, les talentueux Dabiz Muños et Jordi Cruz.

 

Sur la route des vins

Premier vignoble mondial en termes de surface (dont la moitié dédiée au blanc !), l’Espagne est une terre de vins, connus et moins connus. Introduite par les Grecs et les Phéniciens, la culture de la vigne fait partie de l’ADN de l’Espagne. Longtemps centrée uniquement sur l’approvisionnement local, la production a connu un boom et une ouverture à l’international entre 1985 et 1990 avec l’entrée dans l’Union européenne, faisant se côtoyer de grands domaines et de petits producteurs.

Les zones viticoles sont réparties l’ensemble du territoire, principalement en Galice, Pays Basque, Castille-Leon, Navarre, Rioja, Catalogne, Aragon, Valence, Murcie, Madrid, Castille-la Manche, Andalousie, Estrémadure, Baléares et Canaries. Mais le renouveau viticole qui souffle sur l’Espagne depuis une vingtaine d’années fait émerger de jeunes talents un peu partout, dont beaucoup adoptent des pratiques plus respectueuses de la nature et font revivre des cépages longtemps oubliés.

Il en résulte aussi une grande variété de cépages autochtone, plus de 350 ! En blanc, les principaux cépages utilisés sont : macabeu, parellada, xarel-lo, albariño, albillo, godello, pedro ximénez, garnacha blanca, palomino, airen… Et en rouge : tempranillo, monastrell, garnacha tinto, caiño tinto, cariñena, espadeiro, graciano, sousón, picapoll negro, mouratón, manto negro, merenzao, mencia

 

Vivre à l’espagnole

En Espagne, il est une façon bien spécifique de concevoir le temps, qui suppose de régler son horloge interne et ses journées en général sur d’autres horaires. Là-bas, on déjeune à partir de 14h, on prend l’apéritif à partir de 20h (avec un verre de vin naturel bien sûr) et on dîne à partir de 21h30… 

Et on y prend goût ! Il y a quelque chose d’extrêmement plaisant de se dire que les journées vont se terminer plus tard, que l’on va vivre à un rythme différent et cela encourage d’autant plus le sentiment de dépaysement et la déconnexion. 

De ce temps découle aussi un concept important : la sieste ! Que l’on peut juger comme nécessaire du fait du climat, mais pas que… Si elle fait partie de la culture méditerranéenne en général, c’est tout un art en Espagne en particulier. Pour mieux comprendre, on vous conseille de la tester, ou pour le moins de vous reposer quand les autres la font si vous n’êtes pas enclins à vous endormir en moins de deux.

C’est aussi grâce à ce temps de repos que vous pourrez pleinement apprécier tous les moments de convivialité que promet l’Espagne dès la nuit tombée. Par exemple pousser la porte des bodegas pour boire un verre, faire des rencontres et vous délecter de tout ce qui vous entoure : les jambons qui pendent au plafond, les assiettes à partager, le brouhaha ambiant et la bonne humeur générale. Les Espagnols aiment faire la fête et celle-ci démarre rarement avant minuit, alors adaptez-vous au rythme local.

Vous verrez, il est assez facile de se mettre au diapason de ce temps élastique et de cette façon de vivre, joviale et détendue, presque un peu insouciante, avec un sens assez fort de l’immédiateté. 

Une sorte de carpe diem en somme, que l’on redemande encore et encore parce que ça nous plaît et que c’est aussi ça qui fait tout l’attrait de l’Espagne.



Espagne : Êtes-vous un défenseur du vin naturel ?

Écrivez sur les différents endroits où vous aimez aller boire, manger !

We All Jump for Natural Wine!


Souhaitez-vous partager vos découvertes avec la communauté du vin naturel ?

Bien entendu, vous serez crédité en tant qu'auteur avec une photo et un lien vers votre site web. Si cela vous intéresse, faites-le nous savoir en envoyant un e-mail à : ➜ [email protected].
Nous vous enverrons des informations plus détaillées sur ce que nous recherchons. Nous espérons pouvoir échanger avec vous bientôt !

PLUS DE 301 ÉTABLISSEMENTS DANS
21 régions VOUS ATTENDENT !

Espagne : découvrez le pays à travers ses saveurs!

Nous disposons actuellement de 160 bars, 202 restaurants et 114 cave répertoriés dans 21 régions et 104 villes - Espagne.


Espagne : Mangez et buvez comme un local

Un petit avant-goût de villes à découvrir

Découvrez toutes les villes - Espagne

Une cuisine savoureuse, locale, de saison, souvent biologique, près de chez vous !

Cuisine gourmande à proximité - Espagne :

Codorniz En Escabeche - Xènese - 762924
Codorniz En Escabeche

Codorniz en escabeche de Alén Tarrío

Xènese

5654 KM

Bar

Pulpo Chintextle - Mazu Cantina - 773778
Pulpo Chintextle

Pulpo cocinado a baja temperatura , salsa chintextle , puré de coliflor , …

Mazu Cantina

5774 KM

Bar Restaurant

Lubina A La Meuniere - Enoteca el Zarcillo - 477293
Lubina A La Meuniere

Enoteca el Zarcillo

5776 KM

Bar Restaurant Caviste

Tiramisú De Cereza - Cadejo Wine Bar - 779284
Tiramisú De Cereza

Tiramisú de cereza

Cadejo Wine Bar

5846 KM

Bar Restaurant Caviste

Huitres - Clan Sibarita’s (Definitely closed) - 531765
Huitres

Ostras

Clan Sibarita’s (Definitely closed)

6092 KM

Bar Restaurant Caviste

Tacos - FUN FUN - 464893
Tacos

Tacos de tofu agripicante, col morada, cebolla encurtida y cilantro

FUN FUN

6131 KM

Bar Restaurant Caviste

Tartar De Vaca Madurada 45 Dias (Lomo Bajo) (Galicia) - Les Mauvais Garçons - 522845
Tartar De Vaca Madurada 45 Dias (Lomo Bajo) (Galicia)

Isot (Turquía), chalotas, hinojo, menta, yema con soja, salsa de soja con…

Les Mauvais Garçons

6131 KM

Restaurant

À LA RECHERCHE DES VINS LES PLUS EXALTANTS ?

Espagne : Le meilleur des vins naturels !

Espagne : 21 régions et 104 villes OÙ VOUS TROUVEREZ DU VIN NATUREL ET DE LA BONNE CUISINE:

Villes classées par régions :

Où que vous alliez dans le monde, c'est l'occasion de découvrir les régions et les villes les plus intéressantes où vous trouverez les plus authentiques bars, caves et restaurants servant des vins naturels et de la bonne cuisine, faites votre choix !

5873 Europe

301 Espagne